Vos identifiants
Bienvenue
Voir tous les scripts
Pour mirc 6.1 et moins
Pour mirc 6.2
Pour mirc 6.3
Pour mirc 7.1
Top 10
Vous aimez ou détestez
Soumettre un script
Foire aux questions
Forum de discussion



Les bases du Scripting
Le virus "irc.worm.gen"
Le mIRC D'Or
Snippets
ScreenShots
Le Défi du moment
Tag-moi-ça
Le Pire de l'IRC
Tutoriaux
Configurer UnrealIRCD
Configurer votre box
Attention à l'arnaque!
Usenet et les News
Arrêter de fumer
Un peu d'orthographe
Unreal/Anope Admin
mIRC Script Server
Proxy Web Chat
Magneto for Unreal
Super Poupées
Tour de cartes
L'Equipe
Partenariat
Administration

CodesWall: Déposer et coloriser des codes sources
Web Of Trust
www.chat.exolia.net (Francophone)
fantasya.org (Francophone)
hiersay (francophone)
JhdScript

                                            

Cette annonce est-elle crédible? Cliquez ici pour le savoir

Introduction

Si vous êtes arrivés sur ce site, il est très probable que vous ne soyez pas un newby, c'est à dire un débutant dans le monde de l'irc. Cependant certains d'entre vous m'ont posés des questions dont la réponse est si élémentaire que je me devais de faire une petit explication instructive pour ces gens là.

L'IRC n'est pas un serveur, ni un réseau: l'irc est avant tout un protocole, défini par un document assez compliqué à lire qui n'est rien d'autre qu'une espèce de norme: c'est la rfc1459.

Je ne vais pas vous décrire en langage profane tout le contenu de ce document, ni même en faire une synthèse, car c'est trop compliqué à faire... et moi même je le connais assez peu. Je vais simplement vous dire ce qu'il faut savoir de l'IRC pour vous éviter d'être complètement largué lorsque vous vous connecterez pour la première fois (ou la prochaine).

Se connecter à l'IRC

L'utilisateur averti peut sourire en lisant ce titre, car il ne veut strictement rien dire! L'IRC est grosso modo un protocole client serveur, dont le but est de pouvoir permettre à plusieurs internautes de discuter entre eux par l'intermédiaire du clavier, exclusivement. Il existe de par le monde un très grand nombre de serveurs IRC, certains d'entre eux n'étant pas référencés, et seulement connus de quelques utilisateurs. Beaucoup de ces serveurs sont permanents, mais certains d'entre eux peuvent avoir une durée de vie très courte (cf www.serverlist.fr.fm). Pour compliquer un peu les choses, certains groupes de serveurs sont reliés entre eux (on dit: linkés) pour former ce qu'on appelle des réseaux. Les réseaux les plus connus sont le réseau Dalnet, le réseau Undernet, Efnet, Underz, constitués d'un très grand nombre de serveurs, mais il y en a beaucoup d'autres. Un réseau est formé dés lors qu'au moins deux serveurs irc sont linkés entre eux.

Concrètement, pour discuter sur l'IRC, vous devez vous connecter à un serveur par l'intermédiaire d'un client obéissant au protocole irc. Les clients irc les plus connus sont mIRC, et pIRCH pour les possesseurs d'un PC sous Windows, ircle et snake pour les détenteurs d'un Macintosh, Bitch-X et X-Chat pour les utilisateurs de linux.

Lorsque vous vous connectez pour la première fois, le client vous demande de lui fournir un certain nombre d'informations, qui seront transmises au serveur et visibles par tout le monde. Parmi ces informations, la plus importante est votre nick, c'est à dire le nom sous lequel vous souhaitez vous faire connaître sur l'irc. Une fois connecté, vous avez virtuellement la possibilité de discuter avec toutes les autres personnes connectées à ce même serveur, ou à un serveur en réseau avec ce serveur, pour peu que vous les connaissiez. Comme ce n'est pas chose facile, d'autant plus qu'il est très facile de changer de nick, et que le choix du nick est totalement arbitraire, le serveur permet aux utilisateurs de se regrouper à l'intérieur de cellules de conversation, appelées salles, salons de conversation, canaux, ou encore channels (le mot anglais). C'est là que les choses deviennent un peu plus compliquées.

Qu'est ce qu'un channel

Du point de vue de l'utilisateur, un canal est un groupe de chatteurs qui se réunissent autour d'un thème de conversation. Du point de vue du serveur, un canal est une entité définie par une base de données. Cette base comporte l'ensemble des utilisateurs, avec leurs caractéristiques par rapport au canal (opérateur, voice, ou simple utilisateur, nous verrons cela plus loin), l'ensemble des modes de ce canal, et le topic du canal, c'est à dire la phrase d'accueil. Toutes ces données sont en effet stockées dans le serveur, la plupart d'entre elles n'étant modifiables que par les opérateurs de ce canal. Du point de vue de l'utilisateur, un serveur (ou un réseau) peut être comparé à une ville, dont les connectés sont les habitants, et les canaux sont les maisons. A la différence près qu'un habitant peut etre dans plusieurs maisons à la fois, et qu'une maison vide est une maison immédiatement détruite. C'est à dire que quand un canal se vide entierement de ses occupants, il disparaît de la base de données du serveur.

Qu'est ce qu'un opérateur et comment le devient-on

Dans une maison il y a généralement un maître des lieux, celui à qui appartient généralement la maison; sur l'IRC, les maîtres de canal sont les opérateurs. Celui qui a construit la maison, c'est à dire qui a créé le canal, devient, sur la plupart des serveurs, immédiatement opérateur de ce canal. Ils ont des droits particuliers vis à vis des autres occupants, comme les propriétaires pourraient avoir des droits sur leurs visiteurs. En particulier, eux et eux seuls peuvent modifier les caractéristiques du canal c'est à dire les modes, le topic (mais pas toujours exclusivement); ils peuvent aussi jeter dehors (kicker) les importuns et même les bannir, c'est à dire les empêcher de revenir sur le canal. Ils peuvent aussi inviter des personnes à joindre leur canal.

Les opérateurs (ou ops) peuvent aussi se faire aider, en donnant le status d'opérateur à d'autres occupants (cette action s'appelle opper) ou au contraire en reprenant le status d'opérateur à d'autres ops du canal (on dit déopper). L'action d'opper est donc dangereuse, car la personnes qui devient op a la possibilité de vous déopper, et meme de vous bannir!! Les personnes que vous oppez doivent donc être dignes de confiance.

Comment créer mon propre channel

Question qui revient sans cesse sur #aide du réseau undernet! Pour créer un canal, joignez-le tout simplement. Si le nom de canal que vous avez choisi n'existe pas dans le serveur, celui-ci le crée pour vous. Sur la plupart des serveurs, je le répète, vous devenez opérateur du canal sitôt que vous l'avez créé. Ceci est conforme à la règle américaine du premier arrivé, premier servi. En revanche, à part vous il n'y aura personne d'autres, ce qui est logique. A vous de faire de la promotion sur irc ou ailleurs pour inviter les visiteurs.

Comment puis-je devenir opérateur d'un canal ou je vais

Question aussi très classique: cela dépend uniquement de l'humeur des opérateurs présents sur le canal. En règle générale, ne mendiez pas l'op cela fait très mauvais effet. Je vous conseille de fréquenter souvent le canal, de vous faire remarquer par vos bonnes qualités, bref, de vous y faire des amis. Avec le temps vous pourrez devenir connu et vous faire opper par n'importe quel autre permanent. Il y a d'autres méthodes évidemment, notamment, si le canal n'est pas gardé par un bot ou par un service, vous pouvez vous connecter à trois heures du matin lorsque le canal est vide (c'est à dire: lorsqu'il n'existe plus), joindre ce canal (vous en etes alors l'op, voir paragraphe précédent), puis rester connecté toute le nuit et toute la journée! Heureusement, ce genre de chose est de moins en moins possible, grâce aux eggdrops et aux services.

C'est quoi les lettres +nt (ou +tn) qui accompagnent la plupart des canaux que je visite?

Il s'agit des modes +n et +t qui ont été placés par les opérateurs du canal pour garantir deux choses: le mode +n empeche un utilisateur extérieur au canal d'envoyer des messages sur ce canal, en tapant /msg #canal bla bla. En effet, par défaut il est possible de parler sur un canal sur lequel on n'est pas!

Le mode +t empeche un non-op de modifier le topic du canal. Par défaut, n'importe qui peut en modifier le topic, y compris une personne qui n'est pas dedans. Certains serveurs mettent d'office les modes +nt à un canal lorsqu'il est créé. Parfois ce sont les services qui le font lors de l'enregistrement du canal.

C'est quoi le mode invisible?

Question aussi périodiquement posée: le mode invisible ne vous rend pas pour autant invisible lorsque vous joignez un canal, et heureusement! Ce mode vous garantit une certaine "invisibilité" aux regards des utilisateurs qui ne sont pas sur le même canal que vous. Par exemple, si vous êtes invisible, que vous vous appelez rototo, que votre adresse ip est 172.152.24.36 et qu'un utilisateur tape /who 172.152.24.36 ou /whois rot*, votre nick n'apparaîtra pas. Plus fort, si un utilisateur extérieur au canal #chan où vous êtes fait un /names #channel ou un /who #channel, il ne vous verra pas. Par contre, il vous verra s'il rentre sur ce channel, ce qui est logique.

C'est quoi un clone?

Un clone provient d'une connexion multiple à un même serveur (ou réseau) provenant de la même machine. Vous pouvez en effet théoriquement lancer 2 ou 3 mirc et vous connecter au même serveur sous différents noms. La caractéristique des clones est qu'ils ont la même adresse ip. La plupart des opérateurs de canaux font la chasse aux clones car ceux-ci peuvent être dangereux (voir ci-dessous). Beaucoup de serveurs n'acceptent plus les clones, ou n'acceptent qu'un nombre limité de clones.

A quoi ça peut servir de faire des clones? Quel rapport y a-t-il avec l'IRC war?

L'utilisation de clones est en général assez louche; on peut se servir d'un clone par exemple pour espionner un canal pendant que votre autre connexion foue la brisbouille sur ce canal. Dans ce cas, vous vous faite surement kicker et/ou bannir par un opérateur, mais pas nécessairement votre clone, qui continue à voir ce qui se passe dans le canal.

Un autre exemple est celui du connecté qui souhaite avoir un bot sur son canal: lorsque celui-ci est hébergé sur la même machine que lui, il constitue un clone. Le but du bot peut être de faire le sale boulot (garde de canal, voir section bot) pendant que l'utilisateur chatte.

L'exemple final que je veux citer est l'utilisation la plus courante des clones, pratiqués par les jeunes warriors de l'irc: il s'agit de faire déconnecter une personne que vous n'aimez pas de son serveur irc. Pour ce faire, ils exploitent une faille de la plupart des clients irc (tels que mirc), qui ont l'habitude de renvoyer une réponse à travers le serveur lorsqu'on leur fait un /ctcp ping . ou un /ctcp version. Pour ce faire, il suffirait théoriquement d'envoyer une série de /ctcp ping à la personne que vous voulez déconnecter. Celui-ci répondant par autant de /ctcp reply finit par être déconnecté du serveur pour flood. Dans la pratique, celui qui envoie les /ping floode autant que celui qui les reçoit, ce qui peut immanquablement se traduire par une déconnexion des deux personnes! La parade consiste à créer plusieurs clones dont le but est d'envoyer un /ctcp ping à la cible chacun a leur tour, avec un délai suffisamment long pour ne pas se faire déconnecter. La cible subissant une rafale de ctcp pings réagit en renvoyant à tous ces clones, à travers le serveur une série de /ctcp ping reply et se fait finalement déconnecter à cause du flood qu'il engendre. La seule protection efficace contre ce genre d'attaque est d'ignorer la personne qui vous envoie un /ctcp ping pendant un temps plus ou moins long (mon délai personnel est de 30s) de manière à ce vous ne réagissiez plus lorsqu'on vous envoie d'autres /ctcp ping par la suite. Cette protection est très connue et fait partie de nombreux scripts.

La raison pour laquelle les serveurs limitent le nombre de clones est issue de cet état de fait: les clones sont généralement faits pour flooder une personne, et consomment beaucoup de ressources du serveur à cette fin. De plus, un clone est par définition une connexion redondante qui pourrait être utilisée à profit par une autre personne, humaine celle-là!

N.B. Mirc 5.9 inclut maintenant une protection contre ce type de flood. Voir la section Quoi de nouveau sous mirc 5.9.

Qu'est-ce qu'un bot? A quoi ça sert

Un bot est une connexion client, comme vous. La différence principale est que le bot n'est pas un être humain. Bot est d'ailleurs un diminutif de robot. Un bot peut être une application (un exécutable écrit en C ou autre langage de programmation), mais il peut aussi être un script. Par exemple, il existe des scripts de bot pour mirc dans ce site. Les bots sous unix ou linux sont souvent écrits dans un langage de script appelé TCL.

Il existe toutes sortes de bots: les eggdrops sont les plus connus, ce sont des robots opérateurs chargés de garder un canal et de donner l'op aux permanents. Leur seule présence garantit que le canal ne disparaîtra pas. Souvent les eggdrops sont destinés à protéger le channel contre des attaques dressées contre lui: il peut jeter dehors (kicker) et bannir les personnes qui floodent, qui prononcent des injures, qui répètent 3 ou 4 fois la même phrase, qui font de la publicité pour leur site ou leur canal, ou même des personnes qui ont un user-host particulier. (Cf ce con de bot EggSucker sur #linux d'undernet, qui bannit systématiquement les utilisateurs d'aol!). Il existe d'autres types de bots: les bots de jeu, les bots qui invitent, les bots de guerre, très prisés des apprentis hackers sur IRC.

J'ai téléchargé un bot depuis ce site, et je voudrais qu'il garde mon canal même quand je ne suis pas connecté à Internet. Comment faire?

Ah ah! Si vous savez combien de fois on m'a posé cette question! La même, encore plus souvent, avec mirc script server, mon script de serveur irc: est ce que mon serveur irc marche quand meme lorsque je ne suis pas connecté à Internet? Eh bien non, bien sûr que non! Si vous faites garder votre canal par un 2eme mirc équipé d'un script de bot sur votre PC, et que vous déconnectez sauvagement votre PC d'Internet, vous déconnectez aussi votre bot évidemment. Si vous souhaitez avoir un bot qui garde de manière permanente votre canal, trois solutions s'offrent à vous:
  • Soit vous restez connecté en permanence (c'est possible si vous êtes un chanceux possesseur du câble ou de l'ADSL)
  • Soit vous faites tourner un bot sur un shell account, mais très probablement, votre bot devra être écrit pour tourner sous unix ou linux.
  • Soit votre serveur (ou réseau) dispose de services de garde de canaux. Dans ce cas la, utilisez-les.


  • C'est quoi un service?

    Beaucoup de serveurs (ou de réseaux) mais pas tous, possèdent des services de garde de canaux. L'IRC est en effet le monde du temporaire: les connexions de personnes sont temporaires, les canaux sont temporaires. Que faire pour garder définitivement son canal une fois qu'on l'a créé? C'est le rôle des services. Ils se présentent souvent sous la forme d'un ou de plusieurs bots, soit multifonctions, soient possédant chacun une fonction particulière. Par exemple, sur le réseau Dalnet, les services se présentent sous la forme des bots ChanServ, NickServ, MemoServ. ChanServ est la pour garder les canaux, NickServ garde les nicks: on peut en effet enregistrer un nick et le protéger. Sur Undernet, le bot s'appelle X. Sur wanadoo, le bot est Irix. Tous ces bots ont des protocoles différents mais ont globalement le même but: conserver la pérennité d'un canal et de ses ops permanents. Dès lors qu'un canal est enregistré, seuls les permanents du canal pourront avoir l'op. Même si vous vous connectez à trois heures du matin, vous n'aurez jamais l'op dans un canal enregistré si jamais vous n'êtes pas un permanent.

    La procédure d'enregistrement d'un canal est différente, suivant le service et le réseau. Sur Dalnet, il est très simple d'enregistrer un canal, cela dure quelques secondes. Sur undernet au contraire, enregistrer un canal est un gageure, vu qu'il faut recueillir 10 emails de personnes susceptibles de fréquenter le canal, et que durant une période de 15 jours le canal doit être fréquenté par au moins 10 personnes par jour. Cela signifie que la procédure d'enregistrement d'un canal sur undernet est de 15 jours là ou elle ne dure que quelques secondes sur Dalnet! Mais évidemment, on peut imaginer qu'on trouvera plus de canaux enregistrés "valables" et remplis de gens sur Undernet que sur Dalnet... encore que cela ne soit pas si sûr.

    Je suis banni d'un canal! Que puis-je faire pour m'en sortir?

    Sur l'irc, vous n'êtes pas référencé QUE par votre nick: il existe une information qui vous colle à la peau tout le temps que vous êtes connecté, c'est votre adresse ip et votre user-host. Le user-host se présente en deux parties séparées par une arrobas (@), comme une adresse e-mail: user@host . Vous devez fournir le user id à votre première connexion. Une fois connecté, vous ne pouvez plus en changer.

    Le host en revanche, ne dépend pas de vous et vous est alloué par votre fournisseur d'accès internet. Il s'agit d'un nom de domaine, créé par votre fournisseur d'accès, qui référencie votre propre machine. L'adresse ip de ce nom de domaine est celle de votre ordinateur.

    Il faut ensuite savoir que sur internet, il n'existe pas deux noms de domaines ou deux adresse ip identiques. Chacune est unique, comme le seraient vos empreintes digitales.

    Enfin sachez aussi que la plupart des fournisseurs d'accès internet vous allouent une adresse ip (et donc un nom de domaine) différente à chacune de vos connexions: cela s'appelle avoir une ip dynamique, par opposition à une ip statique. Certaines machines (la plupart des serveurs web en particulier, et des serveurs irc) possèdent une adresse ip qui ne change pas, même si la machine se déconnecte, sur demande ou par accident.

    Voila où je veux en venir: vous pouvez être banni sur votre nick, votre user id ou une partie de votre user id, ou sur votre host ou une partie de votre host, ou même les trois à la fois!

    Prenons par exemple le cas de mon propre user-host: patrice@dyn-213-36-131-157.ppp.libertysurf.fr dont l'adresse ip est 213.36.131.157. Mon nick est Averell et mon user-id est patrice (c'est mon prénom!).

    N.B. Sous libertysurf, la relation entre host et adresse ip a l'avantage d'être claire, mais ce n'est pas toujours le cas pour les autres fournisseurs d'accès.

    Si un opérateur veut me bannir, il peut prononcer un /mode #channel +b Averell!*patrice@dyn-213-36-131-157.ppp.libertysurf.fr . Dans ce cas, pour pouvoir retourner sur le canal, il me suffit de changer de nick. Et ç aurait été pareil s'il avait prononcé un /mode Averell!*@*.* car le seul filtre qui fonctionne est le Averell! ... Mais malheureusement, les choses ne sont pas toujours si simples, et les opérateurs bannissent rarement sur le seul nick.

    Le cas le plus courant est le ban sur le user-host: l'opérateur prononce un ban sur *!*patrice@dyn-213-36-131-157.ppp.libertysurf.fr ou meme seulement sur *!*patrice@*.libertysurf.fr qui est plus court et a le même effet. Le moyen le plus rapide de me débannir est alors de me déconnecter de l'irc, de modifier mon user-id et de me reconnecter.

    Un cas typique souvent rencontré est le ban sur le host uniquement. Ce ban est prononcé par des opérateurs qui n'ont VRAIMENT pas envie de vous revoir, du moins dans les prochaines minutes!

    Celui-ci est *!*@dyn-213-36-131-157.ppp.libertysurf.fr. La seule possibilité de me débannir est de me déconnecter d'Internet et de m'y reconnecter, car libertysurf me fournit une ip dynamique (voir plus haut). Peu de gens acceptent de faire ce genre de chose rien que pour se faire débannir, et préfèrent renoncer à revenir.

    Enfin il existe le ban que je qualifie de super salaud (!!), c'est le ban sur le fournisseur d'accès entier. Le voici: *!*@*.libertysurf.fr. Ma seule parade contre ce ban est de changer de fournisseur d'accès, car il n'existera aucun moyen de passer outre si je reste sous libertysurf, à moins d'être invité par un opérateur à joindre le canal.

    Il faut savoir, et je m'insurge contre ce genre de choses, qu'il existe de nombreux canaux où sont injustement bannis les utilisateurs d'aol (*!*@*.ipt.aol.com) pour des raisons sûrement historiques, et pas toujours très claires. Je n'ai jamais tellement aimé aol, (car rien ne marche comme ailleurs sous aol), mais j'avoue qu'ils ont fait très fort en lançant leur fantastique forfait Acces illimité. Bon. Surtout depuis qu'ils ont perdu leur procès contre Que Choisir, mais ça c'est une autre histoire!

    J'avais oublié un cas particulier: le ban raciste: *!*@*.fr. Rarement pratiqué, sauf pour le fun, ou peut être sur des canaux comme #kkk ou #nazis que je vous recommande de ne pas fréquenter.

    Il est important de savoir qu'hormis votre nick, votre user-id et votre host, vous ne pouvez pas être banni sur d'autres variables ou informations que vous aurez fournies. En particulier, ni sur votre nom long, ni sur le nom du serveur auquel vous êtes connecté.

    J'ai été banni et tout de suite éjecté!! Comment puis-je savoir sur quelles variables j'ai été banni?

    Ah ah! Je vous avoue que j'utilise une petit ligne de script bien pratique, car le logiciel mIRC que j'utilise a la fâcheuse tendance, et ce depuis le début de sa création, à fermer la fenêtre du canal à partir du moment où vous êtes banni et kické. Cette ligne, la voici, elle fait plein de choses:

    on *:Ban:#:if ($banmask iswm $address($me,5)) { echo 6 # *** Tu as été banni par $nick | echo 6 -s ** $nick sets $chan mode: +b $banmask | splay ban | if ($me isop $chan) { mode $chan -b $banmask | if ($nick != $me) kick $chan $nick C'est dangereux de me bannir quand je suis op! } }

    J'utilise un wav appelé ban.wav qui m'envoie une sirène lorsque je suis banni. De plus, le ban prononcé est écrit en mauve dans la fenêtre status, qui, elle, ne se ferme jamais, sauf si je la met moi même en icône! Et enfin, cette ligne vous protège d'un ban si vous êtes opérateur, car elle vous débannit instantanément et kicke celui qui a prononcé le ban!!! (Et j'ai même prévu le cas où je me bannis moi même, dans ce cas la je ne me kicke pas!).

    J'en profite pour dire que, si j'avais été le créateur de mirc (que je trouve génial au demeurant, à part ce petit détail) j'aurais donné à l'utilisateur la possibilité de choisir s'il préfère que le logiciel ferme la fenêtre du canal une fois qu'il est banni/kické, ou si elle doit rester ouverte, avec un message comme quoi le canal est figé et qu'il ne peut plus faire grand chose avec. L'utilisateur pourrait toujours copier des données depuis cette fenêtre, ou lire des choses qu'il n'avait pas vues au bon moment; peut être , qui sait, trouverait il la raison de son ban! J'ai deja écrit à l'auteur à ce sujet, mais je n'ai jamais eu qu'une réponse automatique de sa part... dommage! (Voir la section Quoi de nouveau dans la 5.9

    C'est quoi un script? A quoi cela pourra-t-il bien me servir?

    Un script est une espèce de programme, écrit dans un langage de programmation compréhensible par votre client irc. Il vous permet de modifier l'aspect de votre logiciel, de lui apporter de nouvelles commandes, de réagir tout seul face à des événements où la rapidité humaine peut faire défaut (voir l'exemple ci-dessus), bref, de le transformer en quelque chose de très différent d'un simple client irc!

    Il est important de savoir que le script n'est en aucune manière transmis au serveur, comme le pourraient être des données postées dans un formulaire, et qu'un script ne modifie jamais (ou alors si, mais irrémédiablement!) votre exécutable client. Ce sont des questions que je m'étaient posées à l'époque ou j'ai fait la connaissance de petits scripts genre jeepwarz ou acoragil, qui circulaient allègrement sur l'irc en 1998. C'etaient des chevaux de Troie. Il faut savoir que mirc est livré par défaut avec un mini script, que constituent les aliases définis par Khaled Mardam Bey (/op, /dop, /k, /w, etc.)

    Quelle est la différence entre un script et un add-on?

    Un add-on est un script qui rajoute une fonction particulière à votre client irc, sans modifier les commandes déjà mises en place. Généralement, un script se présente sous la forme d'un dossier dans lequel il n'y a plus qu'à mettre l'exécutable client, s'il n'y est pas déjà. Il n'y a rien d'autre à faire. Un addon en revanche n'est jamais fourni avec le client, et se charge en mémoire par une commande (/load -rs addon.mrc sous mirc). C'est donc un fichier, ou un ensemble de fichiers, plus court que celui d'un script. Mon add-on mIRC Script Server rajoute à votre mirc la fonction d'être un serveur irc, équipé de services type Dalnet, de surcroît. Par contre il comporte à lui seul 21 fichiers!

    J'ai personnellement tendance à préférer les add-on aux scripts, ne seraient-ce parce qu'il sont moins long à télécharger, et aussi parce que j'ai tendance à m'intéresser beaucoup plus aux cotés techniques. Il est peut être plus facile d'écrire un énorme script de 5 megas qu'un addon de 100 kilos; il arrive souvent que certains scripts ne soient qu'une collection d'add-on, dont la plupart n'ont pas été écrits par l'auteur du script. Je dis que ce n'est pas bien, mais comme il n'existe aucune législation sur les scripts et les add-on, tout le monde peut faire ce qu'il veut.

    Deux nouveautés excellentes dans mIRC 5.9

    Depuis que la version 5.9 est arrivée, notre Khaled Mardham Bey international a rajouté DEUX nouvelles caractéristiques qui, a mon avis, auraient du être présentes dans mirc depuis bien longtemps...

    La première, c'est qu'il existe une protection interne contre le flood par ctcp. Il n'y a plus besoin d'avoir un script pour s'en protéger.

    La seconde caractéristique, et non la moindre, c'est que mirc NE FERME PLUS les fenêtres quand vous êtes kickés: c'est vraiment excessivement pratique. Il vous suffit de cocher, dans Alt-E option IRC, les cases Rejoin channels when kicked et keep channels open.



    Glossaire...

    Serveur: un serveur est une application hébergée par une machine, dont le but est de permettre à un ou à plusieurs clients de se connecter à lui. Suivant la fonction recherchée, un serveur pourra mettre plusieurs clients en communication entre eux (serveurs irc, napster, icq) ou au contraire garantir l'indépendance des clients (serveur http, ftp). Souvent on donne improprement le nom de serveur à la machine sur laquelle tourne l'application serveur. En effet, une seule machine peut héberger plusieurs serveurs.







    Protocole: c'est l'ensemble des conventions utilisées par le client et le serveur pour dialoguer entre eux. Il existe un protocole irc, un protocole http (pour le web), un protocole ftp, etc. Les protocole publics, tels que ces derniers, sont définis par des normes qu'on appelle les rfc.

    Il existe des protocoles privés, dont la définition n'est alors pas rendue publique (d'où pas de rfc): ils sont la propriété de ceux qui l'ont créé. Des exemples très connus sont les protocoles Napster et icq. Il n'empêche toutefois que le protocole Napster a finalement pu être analysé, puisqu'il existe des serveurs OpenNap qui l'utilisent, ainsi que des clients Napster alternatifs, tels que win mx ou Rapigator.





    Client: Un client est une application qui se connecte à un serveur. Netscape, Internet explorer sont des exemples de clients http. mIRC, Ircle sont des exemples de clients irc. Telnet est aussi un client, d'un genre un peu particulier puisqu'il n'a pas de protocole propre.

    Généralement l'internaute de base (dont je fais partie) possède un certain nombre d'applications client; généralement aussi, il est plus difficile d'écrire un client qu'un serveur, pour un informaticien.





    Réseau: Un réseau est généralement un ensemble de machines connectées entre elles. L'Internet est le plus grand réseau connu. Un intranet est un réseau. Dans le cas de l'irc, un réseau est un ensemble de serveurs reliés entre eux qui mettent en commun leurs bases de données (connectés, canaux) pour former une sorte de "super serveur". Pour se connecter à un réseau irc, il suffit de se connecter à l'un des serveurs de ce réseau.





    Nick: Nom court (généralement de 9 a 20 lettres,cela dépend du serveur) qui permet de référencer une personne connectée à l'irc. Il est très facile de changer de nick.

    N.B. Certains serveurs n'acceptent pas qu'on puisse changer de nick; mais ils sont rares.





    User-id: Donnée supplémentaire au nick qui permet de vous référencer sur l'irc. A la différence du nick, vous ne pouvez pas changer de user-id tant que vous êtes connecté au serveur.





    User-host: Concaténation du user-id, du signe arrobas (@) et de votre host. A la différence du user-id, le host ne change pas tant que vous êtes connecté à l'Internet. Si votre adresse ip est statique, votre host ne change théoriquement jamais.





    Adresse ip: ensemble ordonné de 4 nombres compris entre 0 et 255 qui vous est alloué par votre fournisseur d'accès internet quand vous vous connectez, pour référencer votre machine. Une adresse ip est comme un numéro de téléphone, il est unique. A la différence qu'il peut changer à chacune de vos connexions, si vous avez une ip dynamique.





    Voice: Un voice est une personne qui n'a pas plus de droit qu'un utilisateur normal du canal, hormis le fait qu'il peut parler (comme les opérateurs) sur les canaux "modérés" (c'est à dire avec le mode +m). Un utilisateur normal ne peut en effet pas parler sur de tels canaux. On reconnaît le voice au signe + collé à son nick. Le voice est distribué par un opérateur. Généralement, il est accordé comme un signe distinctif, une petite médaille qu'on donne assez facilement (certains opérateurs voicent systématiquement les occupants de leur canal pour faire plus joli). Ca fait plaisir et ça ne mange pas de pain!





    Modes: Les caractéristiques des connectés ou des canaux peuvent être modifiées à l'aide la commande /mode. Ces modes sont représentés par une lettre de l'alphabet; il en existe trois sortes: les mode personnels, les modes de canaux et les modes personnels liés au canal. Les modes des deux dernières catégories ne sont modifiables que par un opérateur de canal. Un opérateur a le mode +o, ce mode faisant partie de la troisieme catégorie. Le mode invisible (+i) fait partie de la 1ere catégorie. Les mode +n, +t font partie de la 2de catégorie. Vous pouvez rendre un canal secret (+s), mettre un mot de passe pour le joindre (+k), le rendre invite only (+i), limiter le nombre des utilisateurs du canal (+l), ou le rendre modéré (ou muet) (+m). Parmi les modes de canaux un peu spéciaux, il y a les bannis (+b).





    Kicker: Action qui consiste à éjecter une personne d'un canal. Seul un opérateur peut kicker. Plus récemment, il existe des personnes particulières appelées helpers ou half-ops qui possèdent presque tous les droits qu'un opérateur, excepté celui de créer d'autres opérateurs. Personnellement je n'en sais pas trop là-dessus, undernet ne gérant pas ce type de mode (+h).





    Bannir: Action qui consiste à rajouter à la base de donnée des bannis du canal le user-host d'une personne pour qu'il ne puisse plus revenir. Seul un opérateur peut bannir, car il s'agit d'un changement de mode du canal. Généralement, un ban s'accompagne d'un kick (en effet la personne bannie n'est pas éjectée automatiquement). Les serveurs undernet mettent quelques options sympathiques supplémentaires, à savoir que le banni ne peut plus parler sur le canal, ni meme changer de nick. Ceci est une sécurité pour que les opérateurs puissent le kicker sans probleme!





    Inviter: Un opérateur de canal peut inviter une personne à joindre son canal. Dans le cas ou le canal est invite only (mode +i) seules les personnes invitées peuvent joindre le canal.





    Cheval de Troie: Un cheval de Troie est un exécutable ou un script qui commet des actions sur la machine de l'utilisateur à son insu et compromettant généralement sa sécurité. A l'inverse d'un virus, qui a la possibilité de se dupliquer, il suffit de supprimer le Cheval de troie pour "désinfecter" l'ordinateur. Un Cheval de Troie très connu est le programme Netbus, qui permet de contrôler une machine à distance.





    Flood: Action qui consiste à noyer une personne ou un canal sous des flots de lignes de caractères. En général, les serveurs ont une protection contre le flood et vous déconnectent si jamais vous floodez. Certains vous k-linent si jamais vous vous faites trop remarquer par cette activité.





    Shell account: Ordinateur possédant généralement une ip statique et connecté de manière permanente à l'Internet. On peut acheter des shell accounts sur le Web, il en existe même des gratuits, paraît-il. Un shell account peut héberger un ou plusieurs serveurs de différents types, un ou plusieurs bots d'IRC, etc. Généralement il est hébergé sur une machine unix ou linux, ou éventuellement Windows NT server. On le commande à distance avec un client Telnet.





    Telnet: Le Telnet est un client qui permet de se connecter à tout serveur dont le protocole est en mode texte. Vous pouvez par exemple vous connecter à un serveur irc par Telnet, pour peu que vous connaissiez le protocole IRC.